logo Sylvac

This is SYLVAC #9

35 ans d’innovations chez Sylvac

Daniel Rawyler est un des premiers ingénieurs à être entré chez Sylvac en 1985.

35 ans plus tard, il est responsable Recherche et Développement dans le secteur électronique et toujours passionné par l’innovation des petits instruments et de la partie électronique des machines de mesure Sylvac.

Depuis la fin sa formation alors qu’il a 23 ans, l’ingénieur se trouve à la bonne place au bon moment et se sent chanceux de pouvoir participer à l’aventure Sylvac. « J’ai vu grandir l’entreprise : nous étions 15 à Crissier à présent nous sommes près de 130 sur les deux sites en Suisse. Je voyage et je rencontre à cette occasion des utilisateurs des produits sur lesquels je travaille avec mon équipe, c’est une grande source d’information et de motivation. »

Si Daniel Rawyler est attaché à l’entreprise depuis toutes ces années, c’est que l’esprit de Sylvac lui correspond particulièrement bien. « C’est une entreprise créative, positive, qui met beaucoup d’importance dans le travail d’équipe et où tout le monde est très ouvert. Sans parler de la satisfaction de voir le résultat de notre travail distribué dans le monde entier. Et puis comme l’innovation est sans fin, on ne voit pas les années passer » souligne-t-il encore.

Mais Daniel Rawyler préfère parler de nouvelles technologies que de son propre parcours. Il se souvient des grandes étapes qui ont marqué l’évolution des instruments Sylvac, rythmant sa mission consistant à « mettre toujours plus de technologie dans le produit en simplifiant au maximum son utilisation ». Autant dire que cela demande un effort considérable aux ingénieurs qui ont « tendance à faire compliqué » avoue-t-il. « Heureusement, nous échangeons beaucoup avec les responsables produits en contact avec les clients. Ainsi nous atteignons notre objectif qui consiste à pouvoir utiliser un instrument au sortir de la boîte, ce qui n’est pas le cas de nos concurrents.»

C’est ainsi que les pionniers de la connectivité et les champions des instruments de mesure Bluetooth® ont d’abord pris le grand virage du digital en quittant l’analogique pour offrir un affichage numérique, au centième de mm, puis au micron permettant la conversion mm-Inch directe.

En parallèle, « la basse consommation a toujours été un challenge avec les premiers instruments fonctionnant sur batterie. »

La transmission de données a constitué également une grande étape technologique puisque la connectivité câblée a permis d’aller directement sur le PC sans nécessiter d’installation intermédiaire. « La traçabilité des mesures était dorénavant garantie, c’était l’innovation la plus visible, elle nous a ouvert les portes du marché » se souvient Daniel Rawyler.

« Lorsque nous réfléchissons au prix d’une mesure, nous incluons le temps que nous faisons économiser aux utilisateurs en limitant les configurations et autres installations. C’est aussi par là que passe notre objectif de simplification » explique encore le responsable R&D.

Ces évolutions ont ensuite été logiquement complétées par une avancée en matière de résolution. « La miniaturisation aidant, nos instruments devaient mesurer de plus en plus d’éléments invisibles à l’œil nu » rappelle l’ingénieur. Après le micron, le ‘’nanomètre’’ a fait son apparition dans les mesures de précision avec une résolution entre 0.1 um à 0.01 um. Celles-ci ont été également améliorées considérablement depuis l’introduction de corrections au moment de l’étalonnage.

Véritable prolongement de la mesure, le logiciel Sylcom est ensuite apparu non seulement pour piloter les fonctions avancées des instruments, configurer les prises de mesures complexes mais également pour traiter les données récoltées.

La communication bi-directionnelle entre le logiciel et l’instrument était née.

Aujourd’hui les actuelles recherches de Sylvac et de son équipe de R&D électronique portent sur l’évolution de la technologie Bluetooth® vers une version 5.0 augmentant l’autonomie et la portée. « Nos instruments seront encore plus simples à intégrer dans le monde IOT, sans compter que nous pourrons ajouter de nouvelles fonctionnalités évoluées. »

Mais Daniel Rawyler le promet « les menus avancés seront là uniquement pour ceux qui en ont besoin, les fonctions simplifiées seront toujours aussi faciles d’accès ».

Pin It