No3 This Is Sylvac Hans UlrichMeyer

C’est Hans-Ulrich Meyer, un des fondateurs de Sylvac, qui a fait entrer la recherche fondamentale dans l’entreprise. Depuis les premiers jours, au côté de son père puis seul ensuite, il a compté pour Sylvac qui lui doit notamment, la conception des premiers systèmes de mesure pour colonnes. Il est brillant, pointu dans son do-maine et possède un esprit d’analyse particulièrement aiguisé.

En 1969 il aide son père et son cousin dans le développement d’une pendulette électronique qui fut un échec. Dans le but de s’améliorer, il décide de renforcer ses connaissances en électronique après ses études d’ingénieur mécanicien.

Hans-Ulrich part donc faire un Masters en électronique puis travaille aux Etats-Unis dans les années 70 et entre-tient une correspondance avec son père sur la digitalisation des instruments de mesure mécaniques.

config hid4

L’application Sylvac Anywhere est disponible en version 1.3.8. En plus de pouvoir connecter tous vos instruments Bluetooth et d’envoyer vos données, la nouveauté majeure est la possibilité de configurer le clavier virtuel des instruments pour une utilisation en mode HID.

Les paramètres régionaux et les différents types de claviers nous obligent parfois à devoir configurer nos instruments afin de pouvoir communiquer correctement avec l’ordinateur en mode HID. Cette opération peut maintenant être effectuée simplement sur votre smartphone ou votre tablette grâce à l’application Sylvac Anywhere.

No1 This Is Sylvac Hans Meyer

Hans Meyer, un des fondateurs de Sylvac, était un créatif. Il a compté pour l’entreprise à qui il a dédié son imagination sans limite et son esprit bouillonnant. Il y a eu des ratés, comme la pendulette électro-mécanique des débuts de Sylvac, mais le plus souvent ce qu’il touchait devenait de l’or.

Hans Meyer était ingénieur en mécanique de formation, mais c’est dans le domaine des instruments de mesure mécaniques qu’il devint un peu par hasard un véritable pionnier dans le domaine. Sa principale invention fût l’IMICRO en 1944, encore produit aujourd’hui. Il s’est ensuite attelé à d’autres problèmes en prenant systématiquement un angle d’attaque différent, « disruptif » comme on le qualifierait aujourd’hui.

En 1969 il a fondé l’entreprise de mécanique de précision qui allait devenir Sylvac avec son neveu Urs Schnyder de qui il était très proche.

No2 This Is Sylvac Urs Schnyder

Urs Schnyder, un des fondateurs de Sylvac, était le brillant mécanicien de l’équipe qu’il a formé avec son cousin et son oncle. Il a compté pour l’entreprise qui a bénéficié de son extraordinaire savoir-faire en mécanique de précision. Apprenti, il usinait des pièces horlogères dans la cave de la maison parentale pour se faire un peu d’argent. Il crée ensuite l’atelier de micromécanique qui deviendra Sylvac avec les appuis de son oncle Hans Meyer. Celui-ci lui passera une commande après l’autre, permettant à Urs Schnyder de se familiariser avec le monde de la mesure dimensionnelle.

C’est à Urs Schnyder que Sylvac doit la précision de ses règles. Basée sur une méthode assez proche de celle utilisée pour les circuits électroniques, leur fabrication et mise sur le marché a donné longtemps à Sylvac une avance sur ses concurrents.

Image SylvacOnly CAL

Lors de plusieurs visites récentes, mes interlocuteurs m’ont fait part de «leurs préoccupations par rapport au fait que des instruments de mesure non vérifiés, dont la date de calibration périodique était échue, continuaient de circuler dans leurs ateliers alors qu'ils auraient dû être recalibrés» .

L’un d’eux a insisté sur «la difficulté de les retirer aux utilisateurs en temps et en heure », ceci malgré tout ce qu’il a pu mettre en place : autocollants apposés sur l’instrument lui-même qui parfois disparaissent, listes non-tenues à jour, absence du responsable le moment venu, etc.