logo Sylvac

Nouveau Hi_Cal V2 Smart

Notre nouvelle colonne de mesure Hi_Cal V2 Smart est maintenant disponible et avec la fameuse technologie Bluetooth® Sylvac.

Vos avantages en un clin d'oeil:

• Technologie Bluetooth® intégrée (sans dongle)
• Prise en main simple et rapide - enclenchez le Hi_Cal et mesurez!
• Léger (4/4.7/6.8kg) et facilement transportable pour une utilisation en atelier directement à côté de la machine
• Pré-positionnement automatique de la touche de mesure, programmable lors d'une utilisation avec Sylcom PRO
• Nouvel affichage plus grand et plus ergonomique
• Contrôle dynamique de la vitesse de déplacement du palpeur en fonction de la pression exercée sur le bouton
• Pas d'influence de l'opérateur sur les mesures effectuées
• Touche parasol 7.7mm pour mesure intérieure de gorge incluse dans l'équipement standard
• Multiples fonctions, programmable via ordinateur Fiabilité augmentée grâce à une nouvelle mécanique du guidage chariot, une nouvelle motorisation du chariot et à la réduction significative des composants mécaniques.

USP FR

La version V2 remplace la version V1 et est disponible en étendue de mesure 150, 300 et 450mm.

Histoires de SYLVAC #4

Dans les années 1990, Daniel Liechti à cette époque Directeur de Sylvac, ouvre l’entreprise à l’international, alors que le fax n’existe pas encore.

Daniel Liechti n’a pas vu le temps passer. Ni pendant qu’il était à la tête de l’entreprise entre 1985 et 2009, ni depuis qu’il a passé la main à l’équipe actuelle. Quand il se remémore ses débuts (notamment ceux des ventes internationales), il mesure toutefois le chemin parcouru.

« Lorsque mon beau-père Hans Meyer me propose un poste à la direction de Sylvac, la conjoncture est morose, c’est un contexte de sortie de crise horlogère en Suisse et il est difficile de faire des affaires. »

A cette période, Sylvac vend pourtant déjà 9 produits sur 10 à l’étranger… il est clair que l’avenir de l’entreprise passe par le développement du marché international. C’est donc à l’aube de la mondialisation et aux prémices de l’électronique que Daniel Liechti, Dr. es Sciences économiques relève le challenge, fort de son expérience dans le domaine industriel et du développement économique.

« On n’imagine pas l’organisation d’un voyage et des rendez-vous clients de l’autre côté de la planète sans email ni internet. Mais en 1985 le fax n’existe pas encore et les conversations téléphoniques grandes distances coûtent des fortunes.» Les voyages professionnels ont un goût d’aventure pour Daniel Liechti qui peu à peu crée des relations de confiance et de solides partenariats avec des sociétés de distribution. Il remporte des ventes même face à des concurrents bien plus grands que Sylvac. « Il faut une âme, de la passion et j’étais un bon commerçant. Cela m’a beaucoup aidé » analyse aujourd’hui Daniel Liechti.

L’ancien directeur qui portait un œil averti sur les finances regarde avec fierté l’entreprise familiale poursuivre sa route dans la continuité (qu’il lui-même visée tout au long de sa carrière). Avec son beau-frère Hans-Ulrich Meyer au développement et le cousin de celui-ci Urs Schnyder à la construction mécanique, Daniel Liechti garde des années Sylvac le souvenir d’une véritable ouverture sur le monde. Les instruments Sylvac tout comme le logo de l’entreprise sont désormais effectivement reconnus loin à la ronde pour leurs performances.

1995   Copie

Daniel Liechti en 1995

 

Une technologie dans l’air du temps

La mesure par air est une technique de mesure dimensionnelle et géométrique sans contact permettant d’atteindre des précisions insoupçonnées. Cette technologie ancestrale particulièrement facile à incorporer dans des lignes ou machines automatiques vit actuellement une seconde jeunesse et séduit de plus en plus d’intégrateurs qui optent pour cette solution au détriment des méthodes d’inspection traditionnelles. Nos unités Sylvac D70A, D400S ainsi que les modules air MB-AG permettent en effet d’effectuer des mesures rapides, de haute précision sur des pièces non nettoyées au préalable et ceci sans influence de l’opérateur. Autant d’atouts qui expliquent le succès grandissant de cette gamme de produits. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

sylcom 1.5.3

Sylcom V1.5.3

 La version 1.5.3 de notre populaire logiciel de collection de données Sylcom est disponible avec de nombreuses nouvelles fonctionnalités:

  • Possibilité de créer simplement une gamme de contrôle en important les caractéristiques (nom, nominale, tolérances, etc.) à partir d'un fichier Excel existant.
  • Possibilité de répercuter automatiquement à la gamme de contrôle les modifications apportées dans le fichier source.
  • Possibilité de forcer l'opérateur à utiliser un instrument spécifique pour un contrôle spécifique (seul cet instrument avec un numéro de série défini pourra être utilisé)
  • Possibilité de forcer l’opérateur à introduire la raison pour laquelle une variable (dimension) ou un contrôle attributif (GO/NG) est à retravailler ou à rebuter.
  • Possibilité de connecter par Bluetooth les colonnes Hi_Cal et Z5, ainsi que l'unité d'affichage D62S.
  • Possibilité de connecter des instruments autres que Sylvac en les raccordant avec un câble Digimatic au module MB-4D (Sylcom Advanced et Pro).
  • Ajout de tutoriels vidéo dans l'onglet Aide.
  • et bien plus encore...

Téléchargez dès à présent la nouvelle version :

Sylcom 1.5.3

 

Nous sommes à votre disposition pour toute question ou complément d'information.

hans ulrich meyer

Histoires de SYLVAC #3

C’est Hans-Ulrich Meyer, un des fondateurs de Sylvac, qui a fait entrer la recherche fondamentale dans l’entreprise. Depuis les premiers jours, au côté de son père puis seul ensuite, il a compté pour Sylvac qui lui doit notamment, la conception des premiers systèmes de mesure pour colonnes. Il est brillant, pointu dans son do-maine et possède un esprit d’analyse particulièrement aiguisé.

En 1969 il aide son père et son cousin dans le développement d’une pendulette électronique qui fut un échec. Dans le but de s’améliorer, il décide de renforcer ses connaissances en électronique après ses études d’ingénieur mécanicien.

Hans-Ulrich part donc faire un Masters en électronique puis travaille aux Etats-Unis dans les années 70 et entre-tient une correspondance avec son père sur la digitalisation des instruments de mesure mécaniques.

De retour en Suisse, Hans-Ulrich Meyer développe le « système linéaire de mesure à variation de capacité» (SYLVAC) pour la colonne de mesure. C’est le premier d’une longue série de capteurs qui auront permis de digitaliser des instruments aussi courants que les pieds à coulisse et les micromètres.